MARCEL BETRISEY CREATIONS  Sion Switzerland Phone: ++41 273238808 Mobile ++41 793801679 Email: see "Contact"






 
SKYPORT    (juillet 2000 / juillet 2003)

Horloge pneumatique fabriquée à partir de tubes inoxydables de barrières de piscine (Skyport en est la marque) et avec une casserole. Le principe est ici complètement nouveau: Une bille tombe à chaque heure pleine (comme pour Florence, Cyclostyle et Aprilia), mais elle tombe dans un tube en verre. L'air sous la bille est dirigée dans un trou situé sur le fond du pendule et lui insuffle assez d'énergie pour pouvoir balancer une heure de plus. Cette pièce, débutée en juillet 2000, commença à tourner eux semaines avant l'exposition de décembre 2000. Une année minimum lui était encore nécessaire pour les modifications et les réglages.

C'est la seule horloge dont je savais exactement avant comment elle allait devenir. L'intérieur par contre n'a été qu'une perpétuelle évolution. Des trois horloges citées, c'est celle qui demanda de loin le plus de travail. Chaque problème résolu lors de la construction en accouchait d'autres... Il me fallut même une fois détruire la somme d'un mois de travail pour arriver à quelque chose de plus simple et surtout mécaniquement plus fiable. Elle a tourné tourné sans problèmes durant tout le temps de l'exposition, mais devait être complètement modifiée pour simplifier et améliorer la précision. Quelque chose comme deux mois de travail en plus...
Cette horloge peut avoir deux différents types de propulsion: un pneumatique, poétique, mystérieux et anarchique et l'autre, électromagnétique, qui est plus précis mais sans trop de charme. La sélection des deux états se fait en actionnant un interrupteur situé derrière le cadran.

Vue d'ensemble              Vue du coeur





 
 

"Elle à  l'air si simple, comme pensée d'un seul jet. Mais l'intérieur ne fut qu'une longue lutte. Le premier circuit électronique de commande (1 mois de travail...) fonctionnait, mais était perfectible. Le deuxième (15 autres jours) marchait tout aussi bien, mais pouvait être simplifié. Or seul n'est beau que ce dont on ne peut plus rien ôter. Il fallut donc détruire de nouveau ce qui était fait et reconstruire en gardant le meilleur.
Cette horloge resta ainsi plus de deux ans démontée.
Deux ans où je ne fus jamais sûr qu' elle puisse fonctionner un jour. Certains pourraient dormir malgré tout, et vous ne saurez jamais combien j'envie ces gens-là.
La lutte finale eut lieu en juillet 2003. Le circuit fut expurgé de tout ce qui était inutile et simplifié jusqu'à l'essentiel. Il est maintenant lumineux, bien qu'invisible, et tient en une seule feuille A4. Plus d'une centaine furent dessinées pour en arriver là.

Ceux qui s'intéressent aux problèmes techniques peuvent cliquer ici. Ils y trouveront comme une quête, la recherche d'une sorte d'harmonie inféodée à une fonction:  indiquer l'heure. Ce dossier est lourd et n'intéressera que ceux que l'électronique ou la logique passionne. Mais il révèle le coeur de l'horloge.


 

Vidéo clips